À quoi dois-je faire attention quand j’achète un terrain ?

Acheter un terrain n’est pas un acte anodin. Mieux vaut prendre conseil auprès d’un architecte et discuter des possibilités de construction du terrain avant de vous décider. Vous pouvez aussi faire l’inverse : demander à l’architecte de dessiner les plans de la maison de vos rêves et ensuite chercher un terrain approprié. Tenez compte des éléments suivants pour acheter un terrain.

Emplacement du terrain 

Pour le choix de votre terrain, tenez de toute façon compte des critères suivants relatifs à l’emplacement :  

  • Environnement (campagne ou ville).
  • Possibilités pour un jardin ou une terrasse.
  • Orientation (ex. orienté sud pour plus de lumière).
  • Accessibilité (axes routiers et transports en commun). 
  • Commerces.
  • Proximité du lieu de travail.
  • Écoles.
  • Affectation des parcelles adjacentes (renseignez vous au service Aménagement du territoire ou Urbanisme de votre commune).
  • Nuisances sonores.
  • Nuisances olfactives.

Prescriptions urbanistiques 

Les prescriptions urbanistiques peuvent limiter vos possibilités. Il peut s’agir de choses simples comme la distance de la construction par rapport aux voisins, mais ces prescriptions peuvent aussi imposer certains matériaux ou styles qui brideront votre créativité. Le style des autres maisons du quartier/de la rue peut vous donner une indication sur les styles de construction autorisés, mais ils ne constituent aucune garantie que vous pourrez suivre les mêmes prescriptions. Ce n’est donc pas parce que les voisins ont 3 étages que vous pourrez faire de même. 

Voici quelques prescriptions urbanistiques qui peuvent s’appliquer : 

  • Nombre de façades. 
  • Distance minimale par rapport aux limites de la parcelle. 
  • Nombre maximal d’étages. 
  • Forme de la toiture (toit en pointe ou toit plat, avec ou sans fenêtres de toit).
  • Matériaux imposés.
  • Prescriptions relatives au garage ou aucarport.

Demandez conseil au service Aménagement du territoire ou Urbanisme de votre commune.

Caractéristiques du terrain 

Tenez compte de certains critères en inspectant un terrain à bâtir : 

  • Superficie du terrain.
  • Largeur du terrain.
  • Profondeur du terrain.
  • Forme du terrain : rectangulaire ou rectangulaire avec des angles perdus.
  • Prescriptions relatives à la distance minimale par rapport aux limites de la parcelle.
  • Différences de niveau (c’est généralement moins coûteux de construire à plat).
  • Qualité du sol (demandez à une entreprise d’étude du sol).
  • Nappe phréatique.

Prix d’un terrain 

Le prix d’achat demandé pour un terrain à bâtir est un point de départ pour vos négociations avec le propriétaire ou l’agent immobilier. Si vous décelez des problèmes en parcourant la check-list, ce sont de bons arguments pour faire baisser le prix. Faire une première offre inférieure au prix demandé est de toute façon une bonne idée. 

Viabilisation

Pour évaluer la viabilisation (autrement dit : si le terrain est prêt à être bâti), vérifiez les points suivants : 

  • Y a-t-il des arbres et des plantations à enlever ?
  • La route est-elle libre pour les entrepreneurs ? 
  • Y a-t-il, sur le terrain, des constructions qui doivent être démolies ?

Murs mitoyens 

Dans le cas d’une maison à 2 ou 3 façades, vous devrez généralement construire contre un mur existant. Cela peut entraîner des frais supplémentaires. Vérifiez si vous devez indemniser votre voisin pour la mitoyenneté. Vous pouvez obtenir cette information auprès du cadastre de votre commune. 

Veillez en tout cas à ce que le mur ait toujours une portance suffisante (maison ancienne, fondations peu profondes). En cas de doute, demandez conseil à un géomètre-expert ou à un architecte.

Raccordements 

Vérifiez également si les raccordements d’utilité publique sont déjà présents, afin que votre maison puisse être rapidement raccordée. Si de nouveaux raccordements doivent être posés, cela peut prendre du temps. Voici ce qu’il convient de contrôler : 

  • Eau.
  • Électricité.
  • Télévision.
  • Internet. 
  • Téléphone.
  • Gaz naturel.
  • Équipements pour le chauffage au mazout.

Clauses contraignantes 

Certaines conditions spéciales peuvent faire sensiblement baisser la valeur d’un terrain. C’est notamment le cas, par exemple, si des tiers ont certains droits sur votre propriété. En voici quelques exemples :

  • Droit de superficie (un tiers possède des constructions ou des plantations sur votre terrain à bâtir).
  • Servitudes.
  • Pollution du sol.
  • Droit de préemption.
  • Baux à ferme. 
  • Libre de charges, dettes et prêts.
  • Usufruit.
  • Risque d’inondation.
  • Bien immobilier en indivision.
  • Le vendeur est-il habilité à vendre le terrain ?

Apprenez-en plus sur le budget à prévoir pour construire

Partager sur