L’épargne-pension est-elle encore faite pour vous ?

Vous n’avez pas encore d’épargne-pension et souhaitez en souscrire une ? Vous vous posez des questions sur l’impôt que vous devrez payer sur le montant de votre épargne-pension ? Les AP Assurances vous aident à faire le point.

Jusqu’à quel âge pouvez-vous entamer une épargne-pension ?

Vous avez moins de 55 ans ? Il n’est pas trop tard pour souscrire une épargne-pension. Comme la durée minimale du contrat est de 10 ans, vous pouvez en conclure une jusqu’à 55 ans.

Quelles sont les formules existantes ?

Aux AP, vous avez le choix entre 3 formules* :

Quand toucherez-vous votre capital ?

Peu de temps avant votre 65e anniversaire, vous recevrez un récapitulatif du capital épargné, à compléter et à signer. Vous pourrez aussi indiquer si vous souhaitez que l’argent soit versé sur votre compte ou si vous voulez le réinvestir.

De combien cette assurance pension est-elle taxée, et à quel moment ?

  • Un impôt indirect de 8% sera prélevé anticipativement à l’âge de 60 ans. Cet impôt est calculé en fonction de la valeur de votre contrat à ce moment-là et ne concerne pas les versements ultérieurs. Vous ne payerez donc plus d’impôts au moment de toucher le montant épargné. Les versements que vous ferez après avoir payé cet impôt vous procureront toujours un avantage fiscal, mais ne seront plus taxés. Vous avez donc tout intérêt à continuer à épargner entre 60 et 65 ans.
  • De 2015 à 2019, il y a une perception anticipée d'1 % par an. Au moment de la taxation de 8 %, un décompte sera effectué : 8 % moins la perception anticipée déjà versée.

Que se passe-t-il si vous retirez de l’argent avant la fin du contrat ?

Vous pouvez retirer de l’argent avant la fin du contrat, mais ces retraits d’argent sont lourdement taxés. Vous payez alors 33 % d’impôt !

*Moyennant le respect des conditions légales. Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle du preneur d’assurances et peut, dans le futur, être sujet à des modifications. Tenez compte du fait que dès qu’une prime a bénéficié d’une réduction d’impôt, les prestations sont imposables.

Il s’agit d’une assurance épargne-pension de la branche 21 ou de la branche 23 avec maximum 6 % de frais d’entrée et une durée minimale de 10 ans.

Pour plus d’information, notamment sur les objectifs d’épargne, les risques (le risque de crédit en cas de faillite de Belins SA et le risque de liquidité), les coûts et les taxes liés à ce produit ainsi que le taux d’intérêt garanti, veuillez consulter la fiche d'information financière, la fiche commerciale et les conditions générales disponibles sur simple demande auprès de votre conseiller des AP Assurances ou sur www.lap.be/epargne-pension. Il est important que les épargnants potentiels prennent connaissance de ces documents avant de signer un contrat.

Ce produit comporte certains risques inhérents aux produits de la branche 21 tels que le risque de crédit (en cas de faillite de Belins SA) et le risque de liquidité. Toute référence à la sécurité de ce produit s’entend sous réserve de ces risques.

La valeur des fonds dans lesquels l’entreprise d'assurance investit pour la branche 23 peut fluctuer parce qu'il s'agit d'actions ou d'obligations. Le rendement est lié aux prestations des compartiments du fonds interne que le souscripteur a choisi. Le risque financier est entièrement supporté par le preneur d'assurance.

Les conditions particulières et générales priment sur les brochures commerciales.
Le contrat d’assurance est soumis au droit belge.

Remarques, questions ou plaintes concernant ce produit ?

Partager sur