• My LAP

famille

Travailler moins : quelles conséquences financières ?

Travail à 4/5e, travail à temps partiel ou crédit-temps

Vous songez à travailler moins ou à ne pas travailler du tout pendant une période afin de vous occuper de vos (petits-)enfants ou d’explorer d’autres pistes professionnelles ? Cela a des conséquences sur votre pension et votre famille.

Qu’en est-il de votre pension ?

Votre pension sera calculée sur base de la durée de votre carrière et de votre salaire. Pour recevoir le montant maximal, vous devez avoir une carrière de 45 ans. Pour chaque année de moins, le montant de votre pension diminue d’environ 1/45e. Dans certains cas, les périodes d’interruption de carrière/crédit-temps sont assimilées au travail pour le calcul de la pension.

  Crédit-temps avec ou sans motif (congé d’assistance, congé palliatif), avec allocation
Congé parental avec allocation
Diminution de carrière (emploi de fin de carrière) à partir de 55 ans (exceptionnellement à partir de 50 ans)
Impact sur la durée de la carrière
Non, assimilé à une période de prestation
Non, assimilé à une période de prestation
Non, assimilé à une période de prestation
Impact sur le montant de votre pension légale
Impact limité, car votre salaire de référence est votre salaire pendant la période précédant le crédit-temps (salaire fictif normal)
Impact limité, car votre salaire de référence est votre salaire pendant la période précédant le congé parental (salaire fictif normal)
Impact possible, car votre salaire de référence est limité à 23.841,73 euros/an (salaire fictif plafonné)

Le crédit-temps sans motif ne peut plus être repris depuis le 1er avril 2017.

Vous craignez du coup que votre pension légale ne suffise pas ? Il est alors préférable d’entamer une épargne-pension. Vous choisissez le montant que vous voulez mettre de côté. Avec 960 euros par an (revenus 2018), vous profitez d’un avantage fiscal maximal, mais vous pouvez aussi épargner moins. 

Que se passe-t-il en cas de décès ?

Pendant la période où vous travaillez moins ou pas du tout, votre famille est plus vulnérable si le principal soutien de famille vient à disparaître. Vous pouvez vous protéger en prenant une assurance temporaire décès. Il s’agit d’une solution intéressante pour éviter des problèmes financiers, surtout si vos enfants sont encore aux études.
Pour plus d’infos sur les limites et les exclusions de ce produit, consultez les conditions générales et la fiche d’information financière.

Votre conseiller des AP vous aide !

Besoin de conseils pour limiter les conséquences du travail à quatre cinquièmes, du travail à temps partiel ou du crédit-temps sur votre famille ? Passez chez un conseiller des AP près de chez vous. Il est là pour vous !

Ceci devrait également vous intéresser

Une question?
Besoin d'aide?

Il y a toujours un conseiller des AP près de chez vous, dans l'un de nos 316 bureaux

Choisissez un conseiller