• My LAP

Habitation

7 conseils pour une résidence secondaire à l’étranger

À quoi faire attention en achetant une maison à l’étranger ?

Beaucoup de Belges ont une résidence secondaire à l’étranger. Vous envisagez également d’acheter un bien immobilier en France, en Espagne ou en Italie par exemple ? Avec ces 7 conseils, vous serez tout à fait prêt.

1. Sachez ce que vous faites

Vous êtes tombé sous le charme d’une charmante maisonnette à vendre dans un petit village espagnol pittoresque ? Super, mais pesez d’abord le pour et le contre. Le prix est peut-être intéressant, mais qu’en est-il de l’accessibilité ? Et est-il facile de faire des courses ou d’aller au restaurant ? Et que faire si vous voulez louer la maison comme résidence de vacances ? Il est peut-être plus pratique d’avoir une résidence secondaire moins reculée...

2. Informez-vous bien

  • Discutez avec la population locale. Vous vous ferez une idée de l’entourage et du quartier où se situera votre résidence secondaire éventuelle. Si vous envisagez de la louer, vous devez vous mettre en quête d’une personne de confiance locale qui pourra remettre la clé aux vacanciers ou rapidement résoudre un problème.  
  • Faites appel à un agent immobilier, mais sachez qu’en Espagne, par exemple, tout le monde peut s’improviser agent immobilier. Cela vous offre donc moins de sécurité qu’en Belgique.
  • Faites éventuellement appel à un notaire ou un avocat afin de minimiser les risques. 

3. Tenez compte de tous les frais

  • Frais d’achat : tout comme en Belgique, des droits d’enregistrement, des frais administratifs et d’autres frais s’ajoutent généralement au prix de la maison ou de l’appartement.
  • Aménagement : le budget dont vous avez besoin pour l’aménagement dépendra de vos goûts et de la taille de l’habitation.
  • Charges communes : si vous achetez un appartement, une coquette somme peut s’ajouter tous les mois au prix d’achat pour les charges communes.
  • Frais mensuels fixes : chauffage, eau, électricité, internet, assurances, etc.
  • Entretien et réparations : tenez compte des petits travaux à l’intérieur et à l’extérieur de la maison, par exemple pour votre jardin ou votre piscine.

4. N’oubliez pas le fisc

Vous devez toujours déclarer votre résidence secondaire en Belgique. Même si vous êtes le seul à l’occuper. Vous avez également des revenus locatifs ? Vérifiez alors où vous devez payer des impôts. La Belgique a une convention de double imposition avec beaucoup de pays, qui détermine dans quel pays vous payez des impôts. 
 
Vous devrez aussi souvent payer une taxe immobilière dans le pays où se situe le bien immobilier. En Belgique, il s’agit du précompte immobilier.
 

5. Soyez prudent avec les acomptes

Un notaire ne joue pas partout le même rôle qu’en Belgique. Chez nous, il vérifie par exemple l’absence de dettes. Ce n’est pas toujours le cas dans d’autres pays. Cela signifie qu’il vaut mieux être prudent quand vous versez un acompte. Vous vous éviterez bien des problèmes en prenant un avocat.
 

6. Pensez à la planification successorale

Plus tard, vos héritiers devront payer des droits de succession sur tout votre patrimoine, donc également sur votre résidence secondaire. Il arrive aussi que des droits de succession doivent être payés à l’étranger. Vous pouvez éventuellement veiller à ce que vos enfants reçoivent la nue-propriété et que vous en ayez uniquement l’usufruit. Dans ce cas, ils ne paieront pas de droits de succession plus tard.
 

7. Prévoyez une assurance habitation

Pour une résidence secondaire, vous avez besoin d’une assurance habitation distincte dans le pays où se situe le bien immobilier. C’est fortement recommandé, surtout si vous souscrivez un prêt !
 

Les AP vous aident avec votre crédit hypothécaire

Vous avez décidé de réaliser votre rêve et d’acheter un bien à l’étranger ? Adressez-vous à votre conseiller des AP pour un crédit hypothécaire sur mesure.

Publié le 29/05/2019

Ceci pourrait aussi vous intéresser

La newsletter des AP

Votre adresse e-mail sera utilisée uniquement dans le cadre des newsletters des AP Assurances.

Une question ?
Besoin d'aide ?

Il y a toujours un conseiller des AP près de chez vous, dans l'un de nos 316 bureaux.

Choisissez un conseiller