• My LAP

Épargne à long terme

Épargne à long terme (branche 21) et avantage fiscal

Save 3 des AP (branche 21)

Épargne-pension ou à long terme avec Save 3

Sous certaines conditions, vous ne payez pas de frais de sortie. Votre épargne rapporte encore plus.

Vous souhaitez épargner de manière fiscalement avantageuse pour votre pension ? Avec Save 3, vous êtes sûr, pour chaque versement, du taux d’intérêt en vigueur au moment du versement. Avec cette assurance vie de la branche 21?, votre capital est lui aussi garanti.

2 possibilités
Vous avez 2 possibilités d’épargner pour votre pension :

  • Épargne-pension : Vous épargnez soit max. 960 euros/an (formule standard) (pour 2018) soit max. 1.230 euros (nouvelle formule) (pour 2018).
  • Épargne à long terme : vous épargnez max. 2.310 euros/an (en fonction de votre revenu net imposable) (pour 2018).

Vous pouvez combiner les 2 et ainsi augmenter votre pension complémentaire et vos avantages fiscaux.

Avantages et caractéristiques

  • Avantage fiscal : vous récupérez jusqu'à 30 % de vos versements sous la forme d’une réduction d’impôt. Tenez toutefois compte de taxes sur les prestations si vous avez bénéficié d’un avantage fiscal pour une prime.
  • Rendement garanti : le taux d’intérêt pour un versement donné reste valable jusqu’à la fin du contrat.
  • Durée : en épargnant via Save 3, vous le faites pour minimum 10 ans. Vous pouvez souscrire entre 18 et 64 ans.

Risques et inconvénients

  • Vous payez 6 % de frais d’entrée, 0,10 % de frais de gestion et 0 % de frais de sortie pendant les 5 dernières années (les années précédentes, vous payez le montant le plus élevé des 2 montants suivants : soit 5 % de la valeur théorique de rachat, soit 75 euros).
  • Comme tous les produits de la branche 21, ce produit comporte des risques. Il y a par exemple le risque de crédit? (en cas de faillite de Belins SA) et le risque de liquidité?

Extension pour Save 3

En cas de décès, la valeur du contrat est versée par défaut à vos bénéficiaires. Vous pouvez en outre prévoir une protection supplémentaire en cas de décès. 

Garanties facultatives
Pour les garanties facultatives décès, 2 possibilités s’offrent à vous :

  • Soit capital décès assuré : capital fixe, valeur de la police? incluse (si la valeur du contrat d’assuranceest supérieure au capital fixe, c’est la valeur de la police qui est versée).
  • Soit 110 % de la valeur de la police : 110 % sont versés, donc 10 % de plus que 100 % de la valeur de base (cela compense la taxation en cas de décès).

Garanties complémentaires facultatives
Vous pouvez également choisir :

  • Assurance complémentaire du risque d’accident : versement d’un capital supplémentaire correspondant à 1 ou 2 fois le capital décès? fixe de l’assurance principale (capital fixe, réserve comprise) en cas de décès ou d’invalidité totale et permanente suite à un accident.
  • Assurance complémentaire du risque d’invalidité : remboursement des primes prévues en cas d’invalidité temporaire, exonération du paiement de la prime en cas d’invalidité permanente.
  • Assurance complémentaire Revenu garanti : rente d’invalidité?, proportionnelle au taux d’invalidité et pendant la durée de celle-ci, avec délai de carence (= période d’attente durant laquelle vous ne touchez pas la rente) de 3 mois.

Pour bénéficier de la réduction d’impôt, vous devez être âgé de 18 à 64 ans au moment où vous souscrivez Save 3.

Suis-je obligé de verser un montant chaque année ?
Non, vous versez ce que vous voulez quand vous le voulez. Pour l’épargne-pension, c’est jusqu’à 1.230 euros par an ; pour l’épargne à long terme, c’est jusqu’à 2.310 euros. Ces montants sont les montants maximaux pour 2018 (ils peuvent varier dans le futur). Si vous rencontrez des difficultés une année, vous pouvez sans problème passer une année.
Quelle est la différence entre l’épargne-pension et l’épargne à long terme ?
L’épargne-pension est légalement limitée à 1.230 euros/an (pour 2018). Si vous n’avez pas ou plus de crédit hypothécaire ou si l’enveloppe de votre bonus-logement n’est pas complète, vous pouvez combiner l’épargne-pension avec l’épargne à long terme. Vous épargnez alors jusqu’à 2.310 euros (pour 2018) et récupérez jusqu'à 30 % sous la forme d’une réduction d’impôt. Vous constituez ainsi un capital pension supplémentaire pour plus tard et profitez dès aujourd’hui d’un bel avantage fiscal.
Jusque quand puis-je profiter de l’avantage fiscal ?
Pour l’épargne-pension, vous récupérez 30 % des primes sous la forme d’une réduction d’impôt jusqu’à l’année de votre 64e anniversaire. Pour l’épargne à long terme, c’est le cas si vous débutez avant votre 65e anniversaire et pour toute la durée du contrat (min. 10 ans). Vous continuez donc à profiter d’un avantage fiscal après vos 65 ans.
Tenez toutefois compte du fait que le traitement fiscal dépend de votre situation personnelle et qu’il peut varier dans le futur. 
J’ai 64 ans et je pourrai bientôt profiter de ma pension. Combien me rapportera mon assurance vie Save 3 ?
En fonction de la date à laquelle vous avez souscrit (et pourvu de répondre aux conditions légales), vous pouvez profiter de la réserve de votre contrat soit à votre 65e anniversaire, soit après une durée de 10 ans. La réserve se compose des primes nettes majorées des intérêts.

Taxation :
Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de l’assuré et peut, dans le futur, être sujet à des modifications. Dès qu’une prime a bénéficié d’une réduction d’impôt, les prestations sont imposables. L’imposition varie en fonction du régime fiscal et de plusieurs conditions.

Bon à savoir :

  • Save 3 des AP est une assurance épargne flexible de la branche 21 avec maximum 6 % de frais d’entrée, une durée minimale de 10 ans et une date de fin au plus tôt au 65e anniversaire de l’assuré. Pour plus d’informations sur les objectifs d’épargne, les risques (risque de crédit en cas de faillite de Belins SA et risque de liquidité), les coûts, les taxes et le taux d’intérêt garantis, veuillez consulter la fiche d’information financière, les conditions générales, la fiche commerciale ou passer chez un conseiller des AP. Il est important que les épargnants potentiels prennent connaissance de ces documents avant de signer un contrat. Le contrat d’assurance est soumis au droit belge.
  • Pour la couverture décès facultative, l’âge de l’assuré à la souscription du contrat est limité à 65 ans. Certaines circonstances de décès ne sont pas couvertes. Les prestations sont limitées au versement de la valeur de la police : par exemple, le suicide lors de la première année de couverture ou le décès suite à la toxicomanie, l’alcoolémie ou l’abus de médicaments.
  • L’assurance complémentaire décès contre le risque d’accident est souscrite pour une durée déterminée (maximum jusqu’aux 65 ans de l’assuré). Cette assurance ne couvre pas certaines circonstances d’accidents, par exemple les accidents en lien direct avec des événements de guerre civile, d'insurrection, d'émeute ou de grève. Lisez les conditions générales de l’assurance complémentaire contre le risque d’accident.
  • L’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité – exonération de prime est souscrite pour une durée déterminée (maximum jusqu’aux 65 ans de l’assuré). L’invalidité peut être économique ou physiologique et totale ou partielle. Les prestations sont proportionnelles au degré et à la durée de l’invalidité. Cette assurance ne couvre pas certaines circonstances, comme l’invalidité suite à une maladie après 60 ans. Lisez les conditions générales de l’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité.
  • L’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité – revenu garanti est souscrite pour une durée déterminée (maximum jusqu’aux 65 ans de l’assuré). L’invalidité peut être économique ou physiologique et totale ou partielle. Les prestations sont proportionnelles au degré et à la durée de l’invalidité. Cette assurance ne couvre pas certaines circonstances (par exemple l’invalidité suite à une maladie après 60 ans) et ne peut être souscrite que si l’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité – exonération de prime est souscrite. L’âge de l’assuré à la souscription du contrat est limité à 50 ans. Lisez les conditions générales de l’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité.

La newsletter des AP

Votre adresse e-mail sera utilisée uniquement dans le cadre des newsletters des AP Assurances.

Une question ?
Besoin d'aide ?

Il y a toujours un conseiller des AP près de chez vous, dans l'un de nos 316 bureaux.

Choisissez un conseiller