• My LAP

Épargne pour les enfants

Épargnez pour votre enfant avec la branche 21

Plan Junior des AP (branche 21)

Capital et taux d’intérêt garantis avec le Plan Junior des AP

Vous souhaitez faire un cadeau pour plus tard à votre enfant, petit-enfant ou filleul ? Le Plan Junior des AP est une assurance vie de la branche 21 avec garantie de capital et taux d’intérêt garanti. Vous savez ainsi à l’avance quel capital l’enfant recevra à son 18e, 21e ou 25e anniversaire si vous payez toujours les primes.

Avantages et caractéristiques

  • Sécurité : vous avez la certitude de ce que vous rapportera le Plan Junior des AP. De plus, le Fonds de garantie pour les services financiers vous offre une garantie supplémentaire. Votre épargne est donc en sécurité (jusqu’à 100.000 euros par établissement financier).
  • Rendement : vous êtes sûr du taux d’intérêt jusqu’à la date de fin.
  • Durée : pour des raisons fiscales, le Plan Junior des AP a une durée de vie minimale de 8 ans. Il est entamé avant le 12e anniversaire de l’enfant et se termine à son 18e, 21e ou 25e anniversaire.
  • Avances : vous pouvez prendre des avances sur le capital (à partir du 18e anniversaire de l’enfant). Si l’âge de fin est 21 ans, ces avances sont de maximum 20 % par an. Si l’âge de fin est 25 ans, il s’agit de maximum 10 %/an.
  • Couverture décès : s’il vous arrive quelque chose, nous payons les primes prévues à votre place afin que votre (petit-)enfant reçoive quand même le capital prévu à l’échéance du contrat.

Risques et inconvénients

  • Vous payez des frais d’entrée, des frais de gestion, 2 % de taxe d’assurance sur les primes brutes et des frais de sortie (5 % de la valeur de rachat, diminués de 1 % par an pendant les 5 dernières années).
  • Comme tous les produits de la branche 21, ce produit comporte des risques. Il y a par exemple le risque de crédit (en cas de faillite de Belins SA) et le risque de liquidité.

Possibilités supplémentaires avec le Plan Junior des AP

Vous pouvez étendre le Plan Junior des AP de 3 manières différentes :

  • garantie complémentaire décès par accident : si vous décédez suite à un accident, un capital supplémentaire est versé (1 ou 2 fois le capital assuré selon ce que vous aurez choisi à la signature du contrat).
  • garantie complémentaire contre le risque d’invalidité – exonération de prime : si vous devenez invalide (minimum 25 %), Les AP Assurances continueront à payer la prime à votre place.
  • assurance mariage : votre (petit-)enfant peut recevoir le capital avant l’échéance s’il se marie ou devient cohabitant légal plus tôt (après son 18e anniversaire). 

Frais :

  • Les frais d’entrée s’élèvent à maximum 6 % à chaque versement.
  • Les frais de gestion s’élèvent annuellement à 0,10 % sur la réserve.
  • Les frais de sortie sont détaillés dans le document clé d’information.
  • En cas de paiement mensuel, trimestriel ou semestriel de la prime, des frais de fractionnement pour la garantie principale et les garanties complémentaires de  respectivement 4 %, 3 % et 2 % sont appliqués. Aucun frais de fractionnement n’est appliqué en cas de paiement annuel ou de paiement d’une prime unique.

Exclusions et limites :
Certaines circonstances de décès ne sont pas couvertes. Les prestations sont limitées au versement de la valeur de la police : par exemple, le suicide lors de la première année de couverture ou le décès suite à la toxicomanie, l’alcoolémie ou l’abus de médicament.

Bon à savoir :

  • Le Plan Junior des AP est une assurance vie de la branche 21 à durée déterminée, au minimum jusqu’aux 18 ans de l’enfant. La limite d’âge à la souscription est le 12e anniversaire de l’enfant. Pour plus d’informations sur les objectifs d’épargne, les risques (risque de crédit en cas de faillite de Belins SA et risque de liquidité), les coûts, les taxes et le taux d’intérêt garanti, veuillez consulter le document clé d’information et les conditions générales ou passer chez un conseiller des AP. Il est important que les épargnants potentiels prennent connaissance de ces documents avant de signer un contrat. Les conditions particulières et générales priment sur les brochures commerciales. Le contrat d’assurance est soumis au droit belge.
  • La garantie complémentaire contre le risque d’accident est souscrite pour une durée déterminée (maximum jusqu’aux 65 ans de l’assuré. Cette assurance ne couvre pas certaines circonstances d’accidents, par exemple les accidents en lien direct avec des événements de guerre civile, d'insurrection, d'émeute ou de grève. Lisez les conditions générales de l’assurance complémentaire contre le risque d’accident.
  • La garantie complémentaire contre le risque d’invalidité – exonération de prime est souscrite pour une durée déterminée (maximum jusqu’aux 65 ans de l’assuré). Elle prévoit le remboursement des primes de la garantie principale et des garanties complémentaires souscrites en cas d’invalidité temporaire et l’exonération des primes de la garantie principale et des garanties complémentaires souscrites en cas d’invalidité permanente. L’invalidité peut être économique ou physiologique et totale ou partielle. Les prestations sont proportionnelles au degré et à la durée de l’invalidité. Cette assurance ne couvre par exemple pas l’invalidité suite à une maladie après 60 ans. Lisez les conditions générales de l’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité.
  • L’assurance complémentaire mariage est souscrite pour une durée déterminée (souscription possible jusqu’au 10e anniversaire de l’enfant). Elle prévoit le versement du capital (maximum 18.592,01 euros) lorsque l’enfant se marie ou cohabite légalement avant le terme du contrat (au plus tôt aux 18 ans de l’enfant). Le paiement des primes cesse lorsque le capital est versé. Cette option est uniquement possible pour les contrats avec un terme de 21 ans et 25 ans.

Une question?
Besoin d'aide?

Il y a toujours un conseiller des AP près de chez vous, dans l'un de nos 316 bureaux

Choisissez un conseiller