• My LAP

Épargne-pension

Pension libre complémentaire pour travailleurs salariés

Épargnez pour votre pension en tant que salarié

Épargne fiscalement avantageuse pour la pension

À combiner avec l’épargne-pension

Pour les salariés sans pension complémentaire ou avec pension complémentaire limitée

Qu’est-ce que la Pension libre complémentaire pour travailleurs salariés ?

La Pension libre complémentaire pour travailleurs salariés ou PLCS
est un produit d’épargne complémentaire du 2e pilier de pension, fiscalement avantageux. Elle s’adresse aux salariés qui n’ont pas de pension complémentaire via leur employeur ou secteur ou qui en ont une mais d’un faible montant. 

Combien pouvez-vous verser dans la PLCS ?

La contribution annuelle du travailleur sera limitée, par année de constitution (année N) à la différence entre :

  • 3% du salaire de référence (salaire brut annuel de l’année N-2) ou 1600 EUR (si le pourcentage de 3% n’atteint pas ce minimum).
  • et les droits éventuels constitués au cours de l’année N-2 dans le cadre d’un deuxième pilier de pension (pension complémentaire d’entreprise, pension complémentaire sectorielle ou réserves résultant d’un transfert et prise en compte tant des réserves constituées par des contributions patronales que par des contributions personnelles).
  • Pour savoir exactement ce que vous pouvez verser dans une PLCS, surfez sur MyPension.be.

Comment fonctionne la PLCS ?

C’est vous qui, en tant que salarié, êtes à la barre. Vous souscrivez une PLCS de votre propre initiative, choisissez la prime que vous versez, prenez ou non une couverture décès optionnelle, et en informez votre employeur. C’est en effet lui qui paiera la prime de votre contrat PLCS aux AP Assurances, via une retenue directe sur votre salaire net. Vous devez cependant respecter certaines règles :

  • fournir toutes les informations nécessaires à votre employeur au moins 2 mois avant de commencer, de modifier ou de mettre fin aux retenues sur salaire.
  • limiter le nombre de modifications des modalités de paiement à maximum 2 par an.

Avantage fiscal

Vous profitez d’une réduction d’impôt de 30 % sur les primes versées.  Le précompte professionnel sera en effet réduit à concurrence de 30% de la prime versée.  Vous bénéficiez directement de l’avantage fiscal. 

Quels sont les frais ?

Diverses taxes s’appliquent à la PLCS. Outre une taxe de 4,4 % sur les primes, vous payez à la fin du contrat (au moment de recevoir le capital) :

  • une cotisation INAMI de 3,55 %.
  • une cotisation de solidarité de 0, 1 ou 2 %.
  • une taxe finale de 10 % sur les prestations (pas sur la participation bénéficiaire).

Durée

  • Date de fin : l’âge légal de votre pension en tant que travailleur salarié.
  • Le contrat doit continuer à courir jusqu’à la date effective de votre retraite même si vous prenez votre pension après l’âge légal de la pension (actuellement 65 ans, 66 ans en 2025 et 67 ans en 2030). Dès que vous prenez votre pension, le contrat est liquidé.

Couvertures facultatives

  • Une assurance décès à la suite d’un accident.

Flexibilité

  • Vous pouvez décider librement de la répartition de votre prime nette entre un volet ‘pension’ et un volet ‘décès par accident’.
  • Si vous changez d’employeur, votre police PLCS continue simplement à courir.
  • Durant la 1re année civile, vous avez la possibilité de déterminer le montant mensuel de la prime de sorte à atteindre la prime annuelle maximale même après moins de 12 mois.

PLCS et épargne-pension

Vous pouvez combiner une PLCS et une épargne-pension ou une épargne à long terme. Comme ces 2 derniers produits (3e pilier) sont fiscalement plus intéressants que la PLCS, nous vous recommandons de d’abord épargner le maximum légal dans le 3e pilier de pension avant de souscrire une PLCS. En effet, parmi les différences sur le plan fiscal, il y a la taxe sur les primes versées :  0 % dans l’épargne-pension, 2 % dans l’épargne à long terme et 4,4 % dans la PLCS.
 
Bon à savoir
  • Le capital de la PLCS est versé lors de la prise de la pension légale. Il n’est pas possible de le racheter avant ce moment-là.
  • De même, vous ne pouvez pas percevoir d’avance pour financer un bien immobilier.
  • Une mise en gage est toutefois possible (uniquement dans le cadre d’un prêt immobilier dans l’EEE en pleine propriété).
  • La Pension libre complémentaire pour travailleurs salariés est une assurance pension de la branche 21. Pour plus d’informations sur les objectifs d’épargne, les risques (risque de crédit en cas de faillite de Belins SA et risque de liquidité), les coûts, les taxes et le taux d’intérêt garantis, veuillez consulter  les conditions générales, la fiche commerciale ou passer chez un conseiller des AP.
  • Il est important que les épargnants potentiels prennent connaissance de ces documents avant de signer un contrat.
  • Le contrat d’assurance est soumis au droit belge.

La newsletter des AP

Votre adresse e-mail sera utilisée uniquement dans le cadre des newsletters des AP Assurances.

Une question ?
Besoin d'aide ?

Il y a toujours un conseiller des AP près de chez vous, dans l'un de nos 316 bureaux.

Choisissez un conseiller